Notre histoire

Nos premiers jours en tant que FA

On ne va pas se mentir, les premiers jours ne sont pas toujours les plus faciles ! Bien qu’on les attende avec impatience !
Croquettes,  pâtées, litière, bac à litière, arbre à chat, jouets en tout genre… A priori, on est bon, on a tout, on est prêt ! Et on a hâte !
Les premières heures :
Nous avons accueilli bébé chat vendredi 23 septembre 2016
Après une looongue journée, la voici arrivée dans son nouveau chez-elle.
Pour notre première pensionnaire on a voulu faire les choses BIEN. Si bien qu’on l’a perdu dès les premières minutes, famille d’accueil indigne que nous sommes…
Une cage ouverte, une porte d’entrée encore plus ouverte, et là voilà partie dans les escaliers de l’immeuble, prête à retrouver sa liberté…
Nous l’avons finalement récupérée tant bien que mal 5 minutes plus tard, après avoir craché tout ce qu’elle pouvait, et sortie ses griffes autant qu’elle le puisse.
Séparée de sa mère, de sa fratrie, de son environnement, placée en cage, manipulée par un vétérinaire, catapultée chez des humains, évadée puis rattrapée… Espérons que cette série de traumatismes ne soient bientôt qu’un lointain souvenir…
Nous la laissons apprivoiser les lieux le temps d’une soirée, en espérant que notre absence lui permette de se remettre tranquillement de ses émotions…
Quelques heures plus tard :
Elle a mangé ses croquettes et inauguré sa nouvelle litière !
#petitevictoire
Les jours suivants :
Les premières nuits ont été compliquées, elle a beaucoup miaulé. Une nuit, j’ai allumé la radio pour la calmer et lui apporter une présence… Et par miracle, ça a fonctionné !
Pour le reste, pas de pipis malvenus, pas de dégâts… Rien de ce qu’on aurait pu attendre !
Elle a vite fait preuve de curiosité et nous a énormément observé… Elle n’a accepté de jouer qu’au bout du 3ème jour.
J’ai obtenu quelques réactions après 5 minutes d’agitation : on oubli jamais le premier levé de patoune…!
Après une implication timide, je l’ai finalement laissée livrée à elle-même, entourée de ses jeux… Et elle s’est lancée ! Seule ! Le bouchon de liège, la baguette, la boule grelot, l’emballage carton des compotes… TOUT Y PASSE !
Ce fut également le moment de tenter quelque chose : gagner sa confiance, avec de la nourriture.
A la main, trop tôt ! Au bout d’une baguette… VICTOIRE ! On a commencé par du jambon, puis un peu de thon… Mais c’est surtout le philadelphia qui été la révélation !
Irrésistible ! A tel point que seule l’odeur suffit à la faire sortir de n’importe quel coin. Pas de crachouille, on a pu la nourrir au doigt. EASY ! Elle s’est même mise à grimper sur nous pour n’en perdre aucune miette !
On va définitivement l’amadouer de cette façon. Mangermangermanger.
L’arrivée des autres chatons :
 Après cette belle progression, nous avions beaucoup de questions quant à l’arrivée des deux autres chatons, et potentiellement de la maman.
Ce sont finalement deux petits mâles qui nous ont retrouvés… Et les hostilités ont repris de plus belle :
En 5 jours, notre chatonne avait complètement oublié ses frères, si bien qu’elle les a craché… avant de venir se réfugier vers nous.
Les jours suivant furent sportif ! L’un des chatons n’est décidément pas coopératif. Pagaille dans la cuisine, pipi dans l’arbre à chat, caca à côté de la litière… Mais heureusement ce fut d’une courte durée !
Une fois habitués à nous, ce ne fût que du plaisir ! Et le plaisir est d’autant plus grand quand ce sont des petits tigres qui se transforment en nounours !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s